Historique

2004

A l’Euro en Slovénie, la Suisse se qualifie pour le tour principal et termine au 12e rang.

Pour la première fois, l’équipe nationale suisse dames se qualifie pour les matches de play-offs des Championnats d’Europe. Après un match nul à Herisau entre la Suisse et la Suède, les 11'200 spectateurs présents à Göteborg voient leur équipe remporter le match retour sans difficulté. C'est ainsi que la Suède se rendra en Hongrie où ont lieu les CE.

A l’occasion du congrès de l’EHF (Fédération européenne de handball) à Chypre, l’organisation du championnat d’Europe Hommes en 2006 est attribuée à la Suisse.

2005

Wacker Thun remporte la EHF Challenge Cup, une première pour une équipe d'un club suisse. Lors de la finale, les Bernois s'imposent face à ABC Braga (POR). Auparavant, ils avaient remporté la demi-finale 100% suisse contre le TSV St. Otmar.

2006

Basé sur les directives de Swiss Olympic concernant «Corporate Governance» et la gestion toujours plus difficile de la fédération basée sur la structure de 2001, le comité central décide de mener une réorganisation en deux étapes. La première étape concerne la direction opérationnelle. Dès le 1er avril, Max Schär (279 matches internationaux) assume cette responsabilité au bureau directeur de la Fédération.

Les Championnats d’Europe Hommes, organisés en Suisse du 26 janvier au 5 février, établissent de nouveaux records. plus de 800 journalistes en rendent compte, ainsi que 120 chaînes TV et de radio. Plus de 760 millions de fans suivent les matches la TV et profitent de 700 heures de transmission. Au final, la France est logiquement couronnée championne d'Europe après une prestation des plus convaincantes.

Les matches ont lieu dans les salles de Bâle, Berne, St Gall, Sursee, et pour la finale dans le nouveau «Hallenstadion» de Zurich. Les salles sont alors occupés à 90 pourcents, en outre les demi-finales et la finale avec 11'000 spectateurs chacune.

Sous la direction de Martin Rütishauser, président du Comité d’organisation, le CO central et les comités locaux ont réussi un travail extraordinaire. Une très grande reconnaissance alla aussi aux 1’500 bénévoles qui, grâce à leurs engagements, contribuèrent grandement à ce très grand succès.

Seul point négatif de cet Euro: La Suisse échoue déjà lors du tour préliminaire face à l'Ukraine. Fin juin, Arno Ehret, entraîneur de l’équipe nationale suisse hommes, se retire. Son successeur sera Dragan Djukic (Serbie).

2007

Les présidents de la SHL et LN (équipes hommes) décident le 31 janvier la fusion pour créer une organisation de handball de pointe masculin. Cette organisation est nommée Swiss Handball League, comprenant la LNA et LNB. Le 21 avril l'ancienne ligue nationale est dissoute est la Ligue nationale Dames (NLF) créée.

L’assemblée des délégués vote la 2e étape de la réorganisation. Le comité central se compose désormais d’un président et de 5 autres membres élus. La SHL, NLF et RPK continuent à être des organisations autonomes au sein de la FSH et ceci, avec davantage de compétences et responsabilités dans le domaine opérationnel.

Ainsi, la délégation de représentants par les entités au comité central, instaurée en 2001, est abandonnée. Ulrich Rubeli (Langenthal) devient le nouveau Président central.

En rajeunissant drastiquement le cadre de l'équipe nationale hommes, Dragan Djukic obtient la pré-qualification sans perdre un point pour les CE 2008 en Norvège. Malheureusement, cette chance a été gâchée à cause d’une certaine légèreté lors du match aller de play-offs contre la Biélorussie. La Suisse ne participera donc pas pour la 4e fois consécutive à un tournoi international majeur.

2008

Après six mois d'activités, le nouveau comité central souhaite assurer le financement à long terme et décide la mise en oeuvre d'un plan financier de 4 ans, nécessitant une augmentation du prix des licences. Celle-ci est approuvée lors d’une assemblée extraordinaire des délégués le 15 mars.

L’équipe nationale suisse se qualifie souverainement pour les play-offs lors des matches de pré-qualification CM. Elle échoue néanmoins face à la Pologne, vice-championne du monde. Le contrat avec Dragan Djukic arrive à terme en été et n'est pas reconduit. Dès début juillet, Goran Perkovac reprend l’équipe nationale suisse.

L’équipe nationale suisse dames échoue également dans sa campagne de qualification aux CM. Par conséquence, la totalité du staff des entraîneurs démissionne. La sélection suisse des dames est alors entraînée provisoirement par Guido Frei, entraîneur des M-18.

Sur le plan international, les représentants suisses surent aussi convaincre. Kadetten disputa la demi-finale des vainqueurs de coupe. Pfadi Winterthour se hissa parmi les 4 meilleurs de la Challenge-Cup.

2009

En juin, l’assemblée des délégués décide une modification structurelle. La fonction de directeur est supprimée et remplacée par le poste de responsable, équivalent aux responsables des entités autonomes au sein de la FSH. La coopération avec le directeur Max Schär est ainsi terminée. Martin Hegglin devient le nouveau chef dès le 1er janvier 2010.

Malgré des signes encourageants, l’équipe nationale suisse hommes manque le saut dans le tour final du championnat d’Europe après les défaites contre la Serbie, la Bosnie-Herzégovine et la Russie. 

L’équipe nationale suisse M21 manque sa chance, devant son propre public, de se qualifier pour le tour final des CM qui allait avoir lieu en Egypte. Dans trois salles du canton d’Argovie, l’équipe suisse gagne d’abord contre Chypre, obtient ensuite un match nul contre la Roumanie avant de terminer sur une nette défaite contre l’Estonie.

Au niveau européen les FSH-Teams font une excellente publicité pour le handball suisse. 4 équipes atteignent les demi-finales des coupes européennes: Amicitia Zurich et Kadetten Schaffhouse (Coupe des vainqueurs de coupe) TSV St Otmar (Coupe EHF) et BSV Berne Muri (Challenge-Cup).

2010

Le point crucial de l'assemblée des délégués est le manque de recettes selon le budget établi, avec comme conséquence une perte financière durant cet exercice. L’assemblée extraordinaire des délégués de novembre approuve unanimement le nouveau règlement des compétitions.

L’équipe nationale suisse hommes obtient un remarquable succès contre la Biélorussie lors de la campagne de qualification pour les CM et se qualifie pour les play-offs. Toutefois et malgré deux fortes prestations, il n’y eut rien à faire contre un adversaire tel que le Danemark.

L’équipe nationale suisse des dames surprend avec deux victoires contre le Portugal et assure la 3e place dans son groupe de qualification CE. Suite à la démission de l’entraîneur Guido Frei, Alex Milosevic occupe par intérim le poste de sélectionneur avant que Marta Bon (Slovénie) ne prenne en charge l’équipe.

L’équipe suisse M18 de l’entraîneur Michael Suter réussit un tour de force en battant l’Hongrie à l’extérieur et se qualifie pour le tour final des CE. Lors du tournoi au Monténégro, les Juniors de la FSH continuent sur leur lancée et occupent finalement le 6e rang. Il s'agit de la meilleure performance d'une sélection de la FSH jamais obtenue lors de CE. De plus, l’équipe est directement qualifiée pour le CM M19 en Argentine (2011).

Quant à l'Europacup, l’équipe des Kadetten de Schaffhouse fait fureur en se qualifiant pour la finale de la EHF-Cup. Sur leur chemin, les Kadetten éliminent deux équipes de la «Bundesliga» d’Allemagne, soit FrischAuf Göppingen et Flensburg-Handewitt. Cependant lors de la finale contre Lemgo, une autre équipe évoluant en «Bundesliga», les Schafffhousois s’inclinent malgré une excellente prestation.

Pour la première dans l'histoire de la Coupe suisse féminine, une équipe ne faisant pas partie de la LNA se qualifie pour le match final: Le LC Brühl gagne néanmoins nettement contre la SG Basel Regio.

2011

L’assemblée des délégués se tient à Nyon et prend acte d'un déficit important de 340’00 francs, principalement en raison d’une diminution significative des rentrées de la part des sponsors. Le budget est réduit à 3,25 millions de francs (précédemment 3,65 mio).

L’équipe nationale suisse du sélectionneur Goran Perkovac doit supporter une déception: Elle termine les qualifications pour les CE à la dernière place sans aucun point. Les deux défaites contre la Biélorussie ont un arrière-goût d'autant plus amer que la Suisse aurait pu faire beaucoup mieux.

Incontestablement le «haut fait» de la saison est la participation de la sélection juniors M19 aux championnats du monde en Argentine sous la houlette de l’entraîneur Michael Suter. Elle confirme sa prestation en réalisant un magnifique 6e rang et égalise le résultat de l'équipe M21 en 2003 au Brésil.

Le club des Kadetten de Schaffhouse inaugure en automne la «BBC Arena», la première salle consacrée uniquement au handball en Suisse. Une fois de plus l’équipe des Kadetten se qualifie pour les 1/8 de finales de la Champions League où elle échoue contre l’équipe de classe mondiale de Montpellier.

2012

Après une discussion intense lors de l’Assemblée des Délégués à Schaffhouse, la stratégie globale pour le «Handball Suisse», proposée par le Comité central, est partiellement approuvée. Le Comité central demande à la conférence des présidents des 7 régions d’élaborer des propositions détaillées. La nécessité d’une adaptation de l’organisation ainsi qu’une stratégie uniforme ne fait pas de doute.

L’équipe nationale suisse hommes doit encaisser une dure déception en tout début d'année: Lors des qualifications pour les CM, elle perd contre la Lituanie et échoue à la porte des play-offs. Un seul but manqua; Manuel Liniger échoue au penalty face à Arunas Vaskevicius.

Ainsi, la sélection de la FSH doit disputer la 1ère phase des qualifications pour les CE dès le mois de juin. L’équipe de l’entraîneur Goran Perkovac réussit à se défaire de la Grande-Bretagne, de l'Italie (match nul) et de la Grèce, accédant ainsi aux groupes de qualification. La campagne débute avec deux défaites contre la Macédoine et l’Espagne.

Devant 1550 spectateurs à St Gall, l'équipe suisse féminine montre des signes encourageants et établit un record d'affluence pour un match de handball féminin. Malgré cela, la sélection de Marta Bon termine les qualifications CE sans aucun point. Elle échoue également lors de la première phase de qualification aux CM face à la Slovaquie.

Les équipes nationales juniors font une fois de plus fureur. Les joueurs nés en 1992 accèdent au tour final des CM M20 en Turquie où ils terminent au 8e rang, une fois de plus parmi le top-ten. L’équipe de la génération 1994 se qualifie pour le tour final CE M18 en Autriche et termine au 13e rang avec le soutien de beaucoup de spectateurs suisses.

2013

Réunie à Zurich, l’Assemblée des délégués retient que la gestion des domaines stratégiques de la FSH reste exclusivement du ressort du comité central. L’année précédente, le RPK (Regional-Präsidenten-Konferenz – Comité des présidents des régions) a été mandaté d’élaborer des propositions à ce sujet, ce qui n’a pas abouti.

L’Assemblée accepte à une importante majorité l’introduction des licences d’entraîneurs pour la saison 2014/15. Par ailleurs, l’introduction des licences de joueurs pour les M13 est décidée. Au point de vue finance, l’année clôture avec un bénéfice de 200'000 francs. Le budget prévoit un déficit de 180'000 francs, en particulier en raison d’un nombre extraordinairement élevé de compétitions.

L'équipe nationale hommes termine la campagne de qualification CE au dernier rang derrière l'Espagne, la Macédoine et le Portugal. Puisqu'elle fait partie des trois nations les moins bien classées, elle doit disputer les barrages contre l'Estonie en printemps pour espérer conserver sa place parmi les meilleures équipes.

Durant l’été et d’un commun accord, l’entraîneur Goran Perkovac et la FSH mettent un terme au contrat qui les lie. La FSH  engage Rolf Brack (Allemagne) comme nouveau sélectionneur suisse. Jusqu’à la date officielle de son entrée en fonction, une solution transitoire est trouvée avec des entraîneurs de certaines équipes suisses de ligue nationale.

L'équipe nationale Dames a aussi un nouvel entraîneur en 2013. Début mars, le Danois Jesper Holmris remplace Marta Bon.

L’équipe suisse M21 sous la houlette de l’entraîneur Michael Suter  crée un «highlight» de plus. L’équipe se qualifie pour les championnats du monde en Bosnie-Herzégovine, élimine le grand favori danois lors des 8e de finales et s’assure à la fin du tournoi une remarquable 7e place. La génération 1992 et plus jeune n’a pas seulement participé à tous les 4 tours finaux  des Championnats d’Europe et du Monde  mais a aussi réussi à chaque fois le saut parmi le top-ten.

Le championnat suisse LNA Hommes se termine sur une grande surprise: Wacker Thoune réussit un tour de force en battant le champion en série Kadetten Schaffhouse sur 5 matches lors des play-offs.  Le 5e match décisif est suivi par 2000 spectateurs dans la «Lachenhalle»,  pleine à craquer, ainsi que par plus de 20'000 spectateurs sur le livestream handballTV.ch. Il s'agit du premier titre national de Wacker Thun.

La Fédération Suisse de Handball (FSH) est la fédération nationale et le centre de compétence du sport de handball en Suisse.
Elle est membre de Swiss Olympic, de la Fédération internationale (IHF) et européenne (EHF) de handball.

Fédération Suisse de Handball ,
Tannwaldstr. 2, Case postale 1750, 4600 Olten
Tel +41 31 370 70 00 - Fax +41 31 370 70 09 -
shv-fsh@handball.ch


haut de page