Communication

01.09.2022 | Raphael Bischof
Raphael Bischof

La communication de la FSH se diversifie d’année en année. De nouveau canaux et champs de communication s’ouvrent et deviennent immédiatement pertinents. Parallèlement, l’hiver du COVID-19 qui vient de se terminer a prouvé une fois de plus que la communication interne de crise fonctionne.

Jetons d’abord un coup d’œil sur les chiffres. Au cours de la saison 21/22, notre site web «handball.ch» a enregistré un nombre de visites sans précédent. Le site a été consulté 5,8 millions de fois par un total de 1,3 million d’utilisateurs. Il s’agit d’une nette augmentation par rapport à la saison précédente, qui comptait encore 3,8 millions de visites – mais qui s’explique aussi simplement. En effet, «handball.ch» continue d’enregistrer le nombre de visites le plus élevé du Matchcenter et, heureusement, la saison 21/22 a pu se dérouler sans interruption majeure ou annulation par rapport à la saison précédente.

Malgré cela, le département Communication a dû, comme d’autres départements de la FSH, relever les défis supplémentaires qui se sont présentés au cours du troisième «hiver du COVID-19». Après des décisions politiques telles que l’introduction ou la disparition de l’obligation de certificat, les différentes parties prenantes et les groupes cibles du handball suisse ont dû être tenus informés en permanence. Grâce à des procédures bien établies et à la flexibilité de tous les participants, nous avons toujours été à la hauteur de cette tâche. Les chiffres montrent également l’importance de cette « communication COVID » la saison dernière. Les six messages d’information les plus lus sur le site web traitaient tous du thème de la pandémie.

Dans la communication, il ne s’agit pas seulement de chiffres, mais aussi de lettres. Les histoires émotionnelles que le handball écrit, doivent être racontées et inspirer les personnes à l’intérieur et à l’extérieur de la famille du handball, afin que celle-ci puisse également grandir. Le 6 mars 2022, l’équipe nationale féminine a été à l’origine d’une telle «histoire émotionnelle» en se qualifiant pour la première fois pour une phase finale de championnat d’Europe. Pour une fois, les hommes n’étaient pas les seuls à être en vedette.

Blick über Handball-Frauen-Nati

Les réseaux sociaux prennent de plus en plus d’importance, en particulier pour ces moments forts. La saison dernière, la FSH a atteint une portée d’environ un million sur ses canaux Facebook, Instagram (y compris Stories » et LinkedIn. C’est surtout le canal Instagram qui a encore augmenté, à savoir de 36 pourcents pour atteindre plus de 15'000 followers. De manière générale, il faut toujours penser à tous les processus de communication dans la dimension des médias sociaux. Par exemple, les demi-finales de la Mobiliar Handball Cup pour les femmes et les hommes ont été tirées au sort en livestreaming sur Instagram.

Afin de pouvoir continuer à exploiter ce potentiel, la fédération a encore renforcé son engagement et mis à disposition des moyens financiers supplémentaires pour l’entretien de ces canaux. De plus, un canal Tiktok sera ouvert afin d’avoir un meilleur accès à la «génération Z». Le développement de la couverture médiatique dans les réseaux sociaux exige toutefois une grande coordination entre le promoteur FSH et l’agence exécutante ML Marketing à Lucerne.

Le livestreaming reste un élément central de la communication de la FSH. Cela a été particulièrement visible l’hiver dernier, lorsque l’accès aux salles n’était pas garanti à toutes les personnes intéressées par le handball. L’offre sur handballTV.ch fait toujours le bonheur de la communauté. Depuis l’été 2021, les clubs de la Quickline Handball League suivent une nouvelle voie et diffusent leurs matchs en direct sur la plateforme OTT «Asport».

De manière générale, la couverture des événements de la FSH par des images animées n’a jamais été aussi importante qu’au cours de la saison 21/22. Outre près de 300 matchs de la Quickline Handball League et de la SPAR Premium League diffusés en direct avec des valeurs maximales allant jusqu’à 5000 vues par match, 50 matchs TV en direct sont venus s’y ajouter: de la Supercup des femmes et hommes sur TV24, en passant par les matchs de la QHL et de la SPL1 sur Sport1 et SRF, jusqu’aux finales de la Coupe et aux matchs internationaux hommes et femmes, également sur les chaînes de SRF. Les taux de diffusion télé les plus élevés ont atteint un public de 100'000 personnes pour une part de marché allant jusqu’à 18 pourcents.

Outre la part importante de communication directe avec les clubs concernés, il s’est agi, cette année encore, d’aller chercher le sport de masse et de l’impliquer par le biais des différents canaux de communication, malgré les circonstances de COVID parfois difficiles. La campagne «BorntoplayHandball» est très appréciée dans les réseaux sociaux et nous avons conçu des projets d’aide aux réfugiés ou de travail associatif en général en étroite collaboration avec le nouveau département de la participation.

L’état-major de la communication a également été marqué par un changement de personnel au cours de la saison passée. Marco Ellenberger a cédé sa place à Raphael Bischof. Matthias Schlageter a lui aussi quitté la FSH à la fin de la saison 21/22, et la communication dans le domaine des ligues est désormais confiée à Andrina Held.


haut de page