Historie

2014

Lors d’une assemblée extraordinaire des délégués à Baden, la majorité des votants approuve les propositions du comité central et décide la mise en œuvre de la «Structure 2020». Ainsi, et après 40 ans d’existence, la Fédération Suisse de Handball entre dans une nouvelle ère avec la plus grande réorganisation de son histoire. La FSH, jusqu’alors organisée de manière décentralisée au travers d’associations régionales autonomes et d’organisations indépendantes, sera dorénavant dirigée par une seule fédération centralisée.

L’équipe suisse masculine rate une nouvelle fois la qualification pour les play-offs au Mondial. L’équipe du sélectionneur national Rolf Brack réussit néanmoins le maintien dans la catégorie plus haute de la qualification à l’Euro en battant l’Estonie en match de barrage.

Début avril a lieu à Lausanne un événement largement médiatisé: la première édition de la Swiss Handball Cup - un tournoi de quatre nations - qui met le handball, mais également la Romandie sous le coup des projeteurs. Sans surprise, la Suisse perd les confrontations contre l’Espagne et la Croatie.

Il en va de même lors du match à domicile en campagne de qualification à l’Euro contre la France, championne du monde et des JO. Devant 6'700 spectateurs à la salle St. Jakob à Bâle, la sélection de la FSH a contribué, grâce à son engagement et malgré la défaite 24-33, à un rendez-vous inoubliable. Dans le cadre de cette rencontre a eu lieu le premier tournoi de softhandball: près de 500 enfants provenant de toute la Suisse ont découvert et promu la nouvelle forme de jeu.

L’équipe suisse féminine montre une belle performance lors des matchs de qualification à l’Euro, mais reste néanmoins sans point. La campagne de qualification au Mondial se déroule, elle plutôt décevante: à Zurich, les Suissesses de l’entraîneur national Jesper Holmris s’inclinent face à la Slovénie et la Biélorussie.

L'année 2014 en images

Afficher

2015

Durant cette année, la FSH prépare les bases nécessaires à la mise en œuvre de la «Structure 2020». Réunie à Soleure, l’assemblée des délégués adopte à l’unanimité les modifications des statuts et du règlement des compétitions proposées par le comité central.

Le budget donne lieu à des discussions: il prévoit un déficit de 50‘000 francs avec des produits à hauteur d’environ 3,5 mio de francs. Après un court débat au sujet des charges supplémentaires engendrées par la restructuration, le deux-tiers des clubs approuve le budget proposé.

L’équipe nationale hommes entraînée par Rolf Brack n’obtient aucun point dans la qualification à l’Euro qui l’oppose à la France, la Macédoine et la Tchéquie. L’essor espéré ne se produit pas; la dernière participation à un tournoi d’envergure remonte à dix ans.

L’équipe nationale femmes est confrontée à des adversaires de taille lors de la qualification à l’Euro: la sélection de l‘entraîneur Jesper Holmris affronte l’Allemagne, la France et l’Islande. L’équipe n’a rien à opposer aux deux nations voisines.

L’équipe suisse M19 de l‘entraîneur Michael Suter surprend lors des Championnats du monde en Russie en terminant au 9e rang. Il s’agit du deuxième classement parmi le Top ten lors d’un Mondial M19 pour la Suisse.

La finale du Mondial M19 en Russie est arbitrée par la paire suisse Arthur Brunner et Morad Salah.

2016

La Fédération Suisse de Handball déménage à son nouveau siège à la Tannwaldstrasse à Olten. Jürgen Krucker devient le nouveau directeur général. Dans le cadre de la «Structure 2020», il reprend la direction opérationnelle de la FSH et figure comme lien entre le comité central et la direction.

Début mars, une large majorité des représentants des clubs approuve les modifications des statuts, du règlement des compétitions et du règlement juridique lors d’une assemblée extraordinaire des membres. De plus, les cotisations des clubs et frais des licences ainsi qu’une taxe unique pour le financement de l’exercice long sont adoptés. L’exercice de la FSH débute dorénavant en juillet et dure jusqu’au mois de juin (avant: d’avril à mars). Ainsi, toutes les bases sont entièrement posées pour réaliser la «Structure 2020».

L’équipe nationale hommes échoue à nouveau en première phase de qualification au Mondial. Elle touche le fond lors de sa défaite 21-34 à l’extérieur contre les Pays-Bas. Celle-ci aura des conséquences personnelles: le contrat du sélectionneur national Rolf Brack ne sera pas prolongé. Michael Suter, entraîneur des équipes nationales de la relève, le remplace et sonne un renouveau sportif.

Le point culminant de cette année se déroule à Zurich au Hallenstadion: 10‘040 spectateurs assistent au match de qualification à l’Euro contre l’Allemagne - un record d’affluence. Avec sa courte défaite (22-23) après un exploit collectif, l’équipe nationale contribue de manière décisive à ce moment inoubliable. L’événement a un effet de signal positif et bénéficie d’une attention (médiatique) bien au-delà de la communauté suisse de handball.

L’équipe nationale féminine place un point d’orgue lors de sa victoire face à l’Islande en qualification à l’Euro dans la nouvelle salle GoEasy à Siggenthal. Elle perd néanmoins le match retour de justesse. Ainsi, l’équipe de Jesper Holmris occupe tout de même le dernier rang du groupe. Lors de la campagne de qualification au Mondial en automne, elles échouent face à la Biélorussie et la Turquie.

2017

La FSH termine la première année opérationnelle sous l‘égide de la nouvelle «Structure 2020». Lors de l’assemblée des membres, un bénéfice de 150'000 francs est présenté, ce qui augmente le capital fédératif à environ 420'000 francs.

L’équipe nationale féminine est à nouveau confrontée à des adversaires attractifs lors de sa campagne de qualification à l’Euro: la Norvège, championne d’Europe, la Croatie et l’Ukraine. Lors du match à domicile contre la Norvège début octobre à Olten, un nouveau record d’affluence est établi (1'675 spectateurs).

Par la suite, le sélectionneur national Jesper Holmris quitte la FSH à sa propre demande et accepte une offre de la fédération chinoise. L’équipe nationale est entraînée ad interim par Urs Mühlethaler et Werner Bösch jusqu’à l’engagement d’un nouvel entraîneur.

L’équipe nationale masculine gagne la Yellow Cup à Winterthour, mais ne parvient pas à conserver cet élan dans les matchs de qualification à l’Euro. Dans un groupe composé de l’Allemagne, la Slovénie et le Portugal, la Suisse termine au dernier rang. L’équipe vit un nouveau remaniement suite à cette campagne.

Les arbitres Arthur Brunner et Morad Salah sont nommés pour les Championnats du monde masculins en France et, suite à leurs bonnes performances, sélectionnés pour le week-end final. Un honneur pour cette paire qui est de loin la plus jeune du tournoi.

Après avoir évolué durant sept ans sous la formule de FINAL4, la finale de la Coupe suisse masculine est organisée comme événement autonome. Près de 3'000 spectateurs créent une ambiance extraordinaire à la Wankdorfhalle à Berne et voient la victoire de Pfadi Winterthur face à BSV Bern Muri.

2018

Mi-temps pour la «Structure 2020», débuté en 2016. Les premiers projets mis en place à l’échelle suisse commencent à donner des résultats. Avec un bénéfice d’environ 100'000 francs avec près de 7,5 moi de francs de produits et de charges, la FSH augmente son capital propre comme souhaité à un demi-million de francs.

En qualification au Mondial, l’équipe nationale hommes échoue face à la Bosnie-Herzégovine. Elle dispute néanmoins les play-offs parce qu’un joueur bosniaque avait été engagé à tort lors du match retour. Face à l’adversaire d’excellence, la Norvège, l’équipe de Michael Suter est disqualifiée de justesse mais remporte néanmoins le match à domicile à la Bossard Arena (Zoug).

En automne, les Suisses continuent sur leur lancée: ils remportent le match de qualification à l’Euro contre la Serbie et se placent dans une situation confortable. Il s’agit de la première victoire en campagne de qualification à un tournoi européen depuis 2009.

Début février, Martin Albertsen (Danemark) devient le nouveau sélectionneur de l’équipe nationale féminine. Il débute avec un coup de théâtre, puisque son équipe remporte ses deux matchs de qualification à l’Euro contre l’Ukraine. Tout d’un coup, les Suissesses se mettent à rêver d’une possible participation à l’Euro. Le match décisif à domicile contre la Croatie se solde néanmoins par une défaite nette (devant 1'725 spectateurs).

En automne, les Suissesses se qualifient pour la première fois pour les play-offs au Mondial, grâce à leurs victoires contre la Lituanie, la Finlande et les Îles Féroé à Siggenthal. Un moment historique.

En été, le comité central prend la décision de principe de créer une Académie féminine de handball qui ouvrira ses portes en 2020 dans le centre de compétences OYM à Cham. Elle permettra aux joueuses les plus talentueuses de suivre une formation globale tant sportive que professionnelle.

Presenter Femmes

La Fédération Suisse de Handball (FSH) est la fédération nationale et le centre de compétence du sport de handball en Suisse.
Elle est membre de Swiss Olympic, de la Fédération internationale (IHF) et européenne (EHF) de handball.

Fédération Suisse de Handball ,
Tannwaldstr. 2, Case postale 1750, 4600 Olten
Tel +41 31 370 70 00 - Fax +41 31 370 70 09 -
shv-fsh@handball.ch


haut de page